Nuit noire

Emportés par le vent
les rêves bleus se noient
dans la lumière floue
qui rend la mer si belle

et rien ne reste des cris joyeux
des enfants sur la plage
que des éclats de verre plantés
dans les sables du coeur.

Jeux et soirs, tout passe,
et l’on ne voit plus rien
dans la nuit noire, si lourde
d’étoiles et de désillusions.

2 réflexions sur “Nuit noire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s