Le village blanc

de dimanches en dimanches
baptêmes, alliances, adieux,
un vieux monsieur traverse
le village blanc

l’église sonne,
il ne s’arrête pas
et les fleurs à son passage
fanent

mais si tu ne crois pas
tout ce que les gens disent,
si comme un enfant
tu l’attrapes par la manche

et gentiment
lui sourit
de son air mystérieux,
il te sourira aussi,

le Temps

illustration : Old Man in Warnemünde (Edvard Munch, 1907)

8 réflexions sur “Le village blanc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s