Inspirations

Je ne cesse de flotter dans les mers de l’amour
Les flots me soulèvent et m’abaissent
Tantôt les flots me soulèvent
Tantôt je chois et sombre
Enfin Il m’amena en amour
Là où il n’y a pas de rivage
J’appelai Celui dont je ne dévoile pas le nom
Et que jamais je ne trahis en amour
Que mon âme ne T’en veuille pas, Seigneur,
Car tel ne fut pas notre pacte !

Al Hallaj (Poèmes mystiques)

~

J’habite le pays du Vent.
Sa langue est le silence,
je l’ai trouvé sous les étoiles,
une seconde fois j’y suis né.

Pays des saluts
sans adieu
et des commencements
sans fin.

« Patrie » (La disparition de l’ombre)

~

~

Lorsque vous aimez, ne dites pas : « Dieu est dans mon cœur. »
Dites plutôt : « Je suis dans le cœur de Dieu. »
Et ne croyez pas que vous puissiez diriger le cours de l’amour.
Car si l’amour vous trouve digne, lui-même guidera votre cœur.
L’amour n’a point d’autre désir que de s’accomplir.
Mais si vous aimez et devez éprouver des désirs, que ceux-ci soient les vôtres :
Fondre en un ruisseau qui chante sa mélodie à la nuit.
Connaître la douleur d’un flot de tendresse.
Être blessé par votre propre perception de l’amour ;
Et laisser couler votre sang volontairement et joyeusement.
Vous réveiller à l’aube avec un cœur ailé et rendre grâce à Dieu pour cette nouvelle journée d’amour.
Vous reposer à midi et méditer sur l’extase de l’amour.
Regagner votre foyer au crépuscule en remerciant le ciel.
Puis vous endormir avec une prière pour l’être aimé en votre cœur et un chant de louange sur vos lèvres.

Khalil Gibran (Le Prophète)

~

Crédit : Jheison Huerta

~