The Trace of a Kiss

Au jardin de mémoire
sur le banc de grès vide
une ombre scintille.
Mon cœur devine
le vol d’un papillon
et le silence chante.

Mais le temps de dire son nom,
il a déjà disparu, l’Ange,
comme le papillon
dans un rayon de lune,
en me laissant sur l’âme
la trace d’un baiser.

Désir

Le colchique tout blanc, le nuage au-dessus
et la terre écoutant si la pluie va venir

et le saule nu au bord du fleuve Hiver
et l’abeille luthière, et le brin de bruyère,

sève du hêtre, frémissements des fougères
constante volonté des jacinthes sauvages,

la lumière attirée par le sable très noir
d’une plage au bord de l’ardent Océan

et le lent tournoiement des étoiles
et le vol de leur sœurs les lucioles,

divins baisers dans le souffle du vent,
envie de Vie, en Tout,

cet écho permanent de l’Amour
qui peut tout, même survivre à la mort.

Prière pour les aubépines

Je voudrais faire une prière
une prière qui ne demande rien
la prière buissonnière
d’un écolier poète.

Je la ferais debout
dans un jardin de merveilles
au soir quand au ciel
bleus et roses se mélangent,

et à la brise, aux aubépines,
aux abeilles, au soleil, aux cerises,
aux cailloux, aux étoiles,
je dirais simplement

merci.