Le village blanc

de dimanches en dimanches
baptêmes, alliances, adieux,
un vieux monsieur traverse
le village blanc

l’église sonne,
il ne s’arrête pas
et les fleurs à son passage
fanent

mais si tu ne crois pas
tout ce que les gens disent,
si comme un enfant
tu l’attrapes par la manche

et gentiment
lui sourit
de son air mystérieux,
il te sourira aussi,

le Temps

illustration : Old Man in Warnemünde (Edvard Munch, 1907)

Traces

Quelque mots lilas,
silences qui traînent,
une tendre lumière,
reflets sur la Seine,

de nos mois de mai
de septembre aussi,
c’est je crois
ce qu’il restera.

Pas de bruyère,
deux noms sur la pierre,
outremer, le vent,
la mer toute seule

ou qui sait,
le grand bleu du ciel :
et de nous
que restera-t-il ?

illustration : Blue Sky (Sam Francis, 1960)

Pond of Stillness

Do water lilies really die?
How far can the eye see?
How much a shadow weigh?
Only the old willow knows.

Pond of stillness.
Mirror of vastness.
We are like water rings
short-lived little things,

forgotten wonders
fallen from the night sky,
gleams of a dream
in a child’s heart.

illustration : Water Lilies (Claude Monet, 1906)

Lumière du Soir

Dans les jardins obliques
ou au théâtre d’ombres
personnages du Caravage
croyez vous donc à la réalité ?

D’un Songe nous venons
et à Lui vous retournerons.
Roses noires, roses blanches,
et nos âmes prises de vertige.

Alors au moins en imagination
allons goûter ce soir
dans la lumière à l’illusion
de ne jamais devoir mourir.

Souvenir

Te souviens-tu quand nous étions
Etoiles,
atomes, fusion, lumière,
soleils dans le noir infini ?

Te souviens-tu quand nous étions
Rivières,
transparences et reflets,
murmures dans la verte campagne ?

Te souviens-tu quand nous étions
Nuages,
dessins d’enfant, couleurs du soir,
voyageurs de l’azur ?

Vois-tu ce rêve que nous sommes
et tout ce qui nous attend
quand nous redeviendrons
tout ce que nous étions ?