Traces

Quelque mots lilas,
silences qui traînent,
une tendre lumière,
reflets sur la Seine,

de nos mois de mai
de septembre aussi,
c’est je crois
ce qu’il restera.

Pas de bruyère,
deux noms sur la pierre,
outremer, le vent,
la mer toute seule

ou qui sait,
le grand bleu du ciel :
et de nous
que restera-t-il ?

illustration : Blue Sky (Sam Francis, 1960)

The Trace of a Kiss

Au jardin de mémoire
sur le banc de grès vide
une ombre scintille.
Mon cœur devine
le vol d’un papillon
et le silence chante.

Mais le temps de dire son nom,
il a déjà disparu, l’Ange,
comme le papillon
dans un rayon de lune,
en me laissant sur l’âme
la trace d’un baiser.