L’île

île gracieuse
comme au milieu du ciel

le soleil est bleu
la mer est de lumière
et le vent disperse
le sable blanc des mots

tes amis les oiseaux
ton amant le silence
tu n’es ni désolée
ni seule

la solitude n’habite
que le cœur des hommes

illustration : loneliness (Salvador Dali, 1931)

Amour Océan

Le temps est blanc comme l’écume,
toute pensée au vent se perd
et l’âme vague se doute
qu’elle n’est que rivage.

Mais le Cœur, lui, sait.

Une nuit,
étoiles au dessus de la mer,
nous nous retrouverons tous,
en Toi, dans l’immensité bleue,

Amour Océan.

illustration : Mère et Enfant (Picasso, 1902)

Nuit noire

Emportés par le vent
les rêves bleus se noient
dans la lumière floue
qui rend la mer si belle

et rien ne reste des cris joyeux
des enfants sur la plage
que des éclats de verre plantés
dans les sables du coeur.

Jeux et soirs, tout passe,
et l’on ne voit plus rien
dans la nuit noire, si lourde
d’étoiles et de désillusions.