Lost & found

un parapluie troué
pour guetter l’éclaircie

la clé d’une porte ouverte
trois porte-clés sans clé

miroir de poche brisé
sourire cassé

comme un arbre en hiver
portefeuille sans feuille

grandes lunettes noires
pour essayer de voir

et ce petit missel
pour continuer d’y croire

illustration : la composition au parapluie (Fernand Léger, 1932)

La Saison des Arcs-en-ciel

Elle commence à la fin,
elle finit au début,
de quoi, de qui, où et comment ?

C’est un si beau mystère,
entre terre et ciel,
une aquarelle.

Brève,
comme un je t’aime,
parfois plus longue qu’une vie.

La Saison des jamais plus,
la Saison de toujours,
la Saison des arcs-en-ciel.

illustration : Радуга (Arkhip Kuindzhi, c.1905)

Le village blanc

de dimanches en dimanches
baptêmes, alliances, adieux,
un vieux monsieur traverse
le village blanc

l’église sonne,
il ne s’arrête pas
et les fleurs à son passage
fanent

mais si tu ne crois pas
tout ce que les gens disent,
si comme un enfant
tu l’attrapes par la manche

et gentiment
lui sourit
de son air mystérieux,
il te sourira aussi,

le Temps

illustration : Old Man in Warnemünde (Edvard Munch, 1907)